châteaux, manoirs, maisons fortes

A découvrir ou à redécouvrir ...

Le château de ROSSILLON ou manoir de LA FOREST

Le château de Rossillon ou manoir de LA FOREST

Le premier château s'élevait au sommet de l'éperon rocheux où se trouve la vierge actuellement. Il est noté dans les terriers de Rossillon en 1455, situé au dessus du village...
En 1232 Boniface, archevêque de Belley, est le premier seigneur du lieu. Il fait érigé un château vers 1260. Le 29 avril 1266 Guichard d'ONCIEU vend à l'archevêque de Belley les revenus du château et de sa maison de Rossillon. Au décès de l'archevêque la châtellenie revient dans le giron des Comtes. Philippe II meurt en 1285 dans son château clos de remparts. Une transaction sur les limites de la seigneuries a lieu le 03 septembre 1290 et le 25 septembre 1292 entre le comte Amé de SAVOIE et Pierre évêque de Belley. A cette époque, Rossillon est le siège du baillage du Bugey, une sorte de capitale, où se rend la justice, assorti de franchises en 1606. On retrouve dans les terriers des bourgeois et nobles installés dans ce village. Les comptes de la châtellenie prouve son étendue et en fait la plus grande du Bugey au 14ème siècle.
En 1336 un compromis est signé entre Jacques évêque de Belley, le comte Aymon de SAVOIE et le Dauphin au sujet des limites de la baronnie de Rossillon. Suite à l'incendie lors de la guerre Delphino-Savoyarde en 1353 le siège du baillage se transporte à Belley.
Noble Antoine de GRAMMONT passe reconnaissance du fief, servis et cens en 1433 qu'il tient du Duc de SAVOIE. En 1461 ce sont les frères nobles et puissants Pierre et Amédé de VILLETTE qui font reconnaissance. La même année, les frères de ROSSILLON alias BONNARD reconnaissent tenir du Duc les 3/4 du péage du lieu.
En 1484 le Duc fait "rémission" des taxes dûes par Hugues et Antoine de LA FOREST, chambellans, à cause du moulin de Rossillon, cela fut confirmé jusqu'en 1568 pour nobles Charles, Jean et Aimé héritiers de Philibert de LA FOREST. Noble Guillaume de LA FOREST, châtelain du lieu, achète une maison en 1413 à nobles Lionard et Amédé BONNARD de Rossillon, dont il fait reconnaissance en 1454, ainsi que son fils Jean en 1457. Est ce le manoir d'aujourd'hui ?
Hugues prête serment en 1536 à François 1er, roi de France pour sa châtellenie de Rossillon.
La châtellenie changea de propriétaire, le 27 juillet 1580 à Isabelle de CHALLANT. En 1580, l'albergeage de la rivière le Furans fut attribué à Louis BONIER, châtelain du lieu. Il soutint un procès, à ce sujet, devant la chambre de Dijon contre les syndics du lieu en 1608, avec une reconnaissance du cours de la rivière de 1515 réalisée par Jean de LONGECOMBE de THOY. Antoine BONNIER, fils du précédent, fait requête pour faire valoir ses droits sur la rivière.
Jean de MALRIEUX, écuyer, fait reprise de fief le 29 mars 1610 pour le comté de Rossillon. Lettres Patentes du 20 septembre 1644 en faveur d'Hercule de VILLERS pour une reprise de fief au 07 février 1645. La reprise de fief du 05 juillet 1651 est faite par Guy de MIGIEU, de par son achat à la veuve de VILLERS. Le 24 avril 1654 Antoine de CARRON fait reprise pour un quart du comté de Rossillon acquit du conseiller de MIGIEU. Joackim du CROS de GROLEE comte du dit lieu, passe reprise de fief le 22 juin 1657 pour la moitié du comté de Rossillon, suite à l'achat à Jean Baptiste de MALARMEY, par traité avec Guy de MIGIEU. Son fils, Gabriel de GROLEE exécute la reprise de fief et le dénombrement de la moitié du comté de Rossillon le 20 mars 1684. le 26 juillet 1680 une ordonnance de trésorerie assigne les propriétaire du comté de Rossillon : Jean de GRENAUD pour son fils Jean François, Marc Claude de RYE descendant d'Isabel de CHALLANT,  pour sa fille Chrétienne de MADRUC épouse du marquis DOGLIANI à qui le duc de SAVOIE doit 2 000 écus d'or sur les 7 000 empruntés. Une reprise de fief est faite le 08 février 1689 par Marianne CARRON, épouse de SEYSSEL, pour un 1/4 du comté acquit par son père (contrat achat  05 novembre 1653 Me RUBAT-VIAN. Nouvelles lettres patentes le 20 avril 1691 pour du CROS qui en possède les deux tiers par acquisition. Jugement du 24 avril 1698 concernant les taxes de la seigneurie dûes par de MIGIEU par son acquisition au comte de MALARMAY. Le 05 mars 1714 Jacques Laurent du CROS comte de GROLEE fait reprise de fief pour la moitié du comté de Rossillon. Claude Balthazard de RICCE fait reprise de fief et dénombrement du quart du comté de Rossillon acheté à Guillaume de CARRON par acte du 07 mars 1737 reçu Me GUILLOT. Le 03 juin 1738 reprise de fief du comté par Joseph de MALARMAY acheté le 24 décembre 1737. Reprise de fief le 19 avril 1777 par Joseph Marie de BARRAL marquis de Montferrat, d'une partie du comté de Rossillon que son épouse a hérité.

Le blason de la famille de la FOREST se retrouve dans une chapelle de l'église où Guillaume fut enseveli en 1440. 
Le manoir servit de prison au 19ème siècle, puis de caserne de gendarmerie au 20ème siècle.
Le manoir est classé aux monuments historiques en 2005.

La famille de ROSSILLON était seigneur du château de Beauretour à Saint-Germain-les-Paroisses.

Joomla Gallery makes it better. Balbooa.com