Le Patrimoine

Les monuments funéraires

Le Patrimoine funéraire des cimetières, un peu oublié, a enfin été pris en compte, tant au niveau national que régional. Une commission "Patrimoine Funéraire" existe au sein de de la Région AURA depuis 2006. Je les remercie d'avoir pris en compte mon travail de sauvegarde.

Il est important de sauvegarder ce patrimoine qui disparait petit à petit. En effet, les mairies ne peuvent pas forcément agrandir les cimetières, pour diverses raisons : manque de moyens financiers, manque de places, mais par manque de volonté aussi !
Certaines communes, comme Champagne au Mont d'Or, a la volonté de sauvegarder les anciens monuments. Si la tombe n'existe plus, ils ont conservé le long d'un mur les stèles en souvenirs des anciennes familles du lieu. Sauvegarde des patronymes !
Il est dommage que nos communes ne prennent pas exemple ! A Cormaranche-en-Bugey, et dans d'autres villages, la place existe ! C'est cela la sauvegarde du patrimoine ! Les élus ne se sont guère manifestés voir même pas du tout face à mon travail ! Cela ne me gêne pas !

Je me suis consacré depuis quelques années à la sauvegarde des cimetières du Bugey, en débordant quelques fois comme le Jura pays des ancêtres de mon grand-père ! Le plateau d'Hauteville et le Valromey sont terminés (Champdor a été réalisé par Mme ZELINDRE). En avril 2022 je viens de mettre en ligne Montgriffon, Les Pézières et le cimetière du plateau de Retord.
Par ce lien, vous aurez accès à l'ensemble des sépultures mis en ligne ! Cela représente, en tout, 38 cimetières, soit 4838 tombes, soit 8923 photos. Je les ai déposées sur le site de Geneanet. Elles ont été indexées et sont en accès libre ! Il suffit de taper un nom pour faire apparaître le ou les monuments.
Un très grand nombre des cimetières de l'Ain sont photographiés et accessibles sur Geneanet.
Voici un exemple frappant de disparition de monuments et de noms familiers à une commune.

Ces deux tombes ont disparu du cimetière de Cormaranche-en-Bugey ces dernières années
Elles ont été remplacées par de nouvelles sépultures


Cet exemple est frappant de réalité...  avant la disparition de notre patrimoine y compris des noms anciens de la commune.
Certaines personnes ne photographient pas toute la tombe et se contente des stèles, ou ne prennent pas en photo le marbrier ou ferronnier qui a façonné le monument. Il faut une image complète de la tombe, puis la stèle, puis les détails intéressant comme photo du défunt, artisan, etc..
Voilà pourquoi c'est très important de tout photographier !