châteaux, manoirs, maisons fortes (2)

châteaux, manoirs, maisons fortes de l'Ain

Cette page est réservée à la découverte de nos châteaux. Qu'ils soient encore habités, devenus musées, ou en ruines.
Il suffit de se promener dans notre région pour trouver nombre de "châteaux" trônant fièrement au somment d'un pic, d'un village, ou bien complètement ruinés et bien cachés...

Je vais vous les faire découvrir, au fur et à mesure de mes promenades...

Je ne demanderais pas l'autorisation au "châtelain" de voir l'intérieur qui, pour moi, reste du privé.
Si vous êtes propriétaire contactez moi pour prendre des photos de vos demeures, je suis preneur afin d'améliorer et compléter le site.

Pour rédiger les différents articles, j'ai consulté, entres autres :
- les registres de PEINCEDE. Cet homme a étudié, répertorié tous les actes concernant les nobles et les seigneuries détenus par la chambre des comptes de Bourgogne. Les répertoires sont en ligne sur le site des Archives Départementales de Cote d'Or ;
- les écrits de nos historiens locaux comme J. BAUX et ses nobiliaires de Bresse, Dombes, Bugey.... Sans oublier M.C. GUIGUE, S. GUICHENON, etc......
- les Archives Départementales de l'Ain, du Rhône, de Savoie. détentrices des incontournables série B des justices seigneuriales, les séries J...
- sans oublier le formidable travail des bénévoles qui ont participé à la publication des richesses archéologiques et touristiques des cantons de l'Ain ;
- et bien sûr Internet : les sites historiques concernant les châteaux, la bibliothèque nationale de France (gallica), etc....

Avant de vous les laisser découvrir un par un, je vais essayer de vous permettre de faire la différence entre les divers bâtiments, très souvent appelés "château" dans les actes d'archives. Le terme peut désigner aussi bien un château fort, une maison forte, une bâtie, un manoir, une maison bourgeoise, ...
Les premiers châteaux servent exclusivement à la défense des nouvelles seigneuries qui se créent vers les X et XIème siècle.
De grandes familles seigneuriales profitent de l'éloignement des princes de Bourgogne et de leur autorité pour prendre possession des terres. De grandes familles s'installent comme les THOIRE, VILLARS, LUYRIEU, GROLEE, COLIGNY, MOYRIA, etc. Mais également les abbayes : Ambronay, Nantua, Saint-Rambert, Saint-Sulpice, etc.
Ce réseau castral va évoluer à l'arrivée des comtes puis duc de SAVOIE, des luttes avec le Dauphiné, des familles (mariages, partages, absence de descendances, etc.), et des moyens pour l'entretenir.

Dans l'Ain nous trouvons toutes les sortes de constructions, à savoir :

Le château fort

Celui ci est signe de puissance et de défense. Il possède des fortifications et se situe sur un pic rocheux ou une motte castrale (butte de terre naturelle ou  construite). Au début simple tour avec une basse cour comportant des bâtiments agricoles et du personnel. Ils sont nommés castellulm en latin dans les textes.
Cette tour évolue en un ou des bâtiments fortifiés, toujours à des fins défensives entre le XI et XIVème siècle. Dans les terriers nous trouvons le terme de castrum.
Le château fort est donc un ensemble fortifié d'une seigneurie. Il se compose d'un donjon défensif et d'un logis, entourés de murailles avec fossés. Il est habité soit par la famille noble seigneur du lieu soi par le châtelain.

La maison forte

Ce n'est ni un château, ni une maison. Très souvent ce bâtiment est constitué d'un logis et une tour, le tout fortifié. Elle n'est pas construite comme le château au somment d'une butte, d'un pic afin d'avoir une vue éloignée du danger, mais se trouve le plus souvent dans un village. Elle reste l'apanage du seigneur qui assoit son autorité sur le lieu, mais ce lieu dépend très souvent d'une châtellenie avec un château.

La tour

Les tours étaient en bois ou en pierre, souvent au sommet d'une montagne, colline, etc, afin d'être visible du château fort ou des autres tours formant une limite de terres. Elle pouvait contenir une petite garnison chargée de veiller et prévenir. La tour possède très souvent une cheminée et un puits servant aux soldats.

La bâtie

La bâtie est l'intermédiaire entre le château fort et la maison forte. Elle sert de défense, comporte de quoi tenir un siège.. Elle est construite en moins de temps car plus petite qu'un château et avec moins d'argent. Très souvent de forme carrée ou rectangulaire elle possède un logis avec deux ou quatre tours.

Le château

Il se différencie du château fort par sa perte du côté militaire et défensif. Ils apparaissent à la renaissance au 16ème siècle. Les fortifications disparaissent, le pont-levis est remplacé par un pont en pierres, la cour fermée prend des parterres arbusifs avec des perspectives, les fenêtres s'agrandissent, etc. L'architecture passe du défensif au confort, au prestige... Apparaissent les fenêtres à meneaux, corniches, moulures, etc....

Le manoir

Le manoir ou gentilhommière est une habitation grande et  riche en raffinement intérieur comme extérieur. Souvent entouré d'un parc, situé près ou dans un village, il est habité par un noble, un riche propriétaire ou industriel. Leur construction commence à partir du 17ème siècle avec des matériaux nobles, souvent ceux d'un ancien château fort.

La maison Bourgeoise

La maison bourgeoise ressemble au manoir dans tous les points, il est donc difficile de faire une différence. Elle est construite entre le 17ème et le 19ème siècle, avec un architecte pour mener les travaux.